Zoom sur...
Aménagement

L’INDISPENSABLE ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS

Les collectivités investissent de plus en plus dans leurs équipements sportifs, à la fois pour répondre aux demandes croissantes de leurs concitoyens mais aussi pour favoriser l’attractivité de leur territoire. Elles ont la responsabilité de construire et ensuite de gérer ce patrimoine pour des activités ayant un caractère de service public : enseignement de l’éducation physique, sportive, insertion sociale. Dans un contexte budgétaire contraint, la politique sportive s’articule dans le cadre de réflexions à l’échelle de l’intercommunalité. Elle démarre à partir du diagnostic des équipements existants, de l’analyse des besoins exprimés par les utilisateurs et d’observations sur les évolutions des pratiques sportives.

Une étude de faisabilité est indispensable. Après avoir rencontré les associations, il faut étudier les plannings d’utilisation des salles existantes pour identifier les contraintes majeures. Cette réflexion peut déboucher sur l’étude d’une salle destinée à des pratiques sportives individuelles et à des coûts moindres. Par exemple : faut-il construire une salle dédiée au tennis qui allégera le planning d’utilisation d’autres équipements ? Il faut aussi s’interroger sur le niveau de pratique de chaque sport, qui avec les contraintes apportées par les fédérations aura des conséquences sur les dimensions et donc le coût du bâtiment. Ce travail accompli avec les élus est souvent précédé de visites permettant de s’inspirer de solutions parfois innovantes.

Enfin, il faudra passer au diagnostic technique et analyser pour chaque salle la conformité en matière d’accessibilité, le confort thermique et acoustique, la nature du revêtement de sol en fonction des activités sportives, la capacité de la charpente à recevoir un nouveau complexe isolant ou pourquoi pas une centrale de panneaux photovoltaïques, etc. En partenariat avec le SYDEV, une attention toute particulière est portée sur la qualité ou le renforcement de l’isolation, qui, couplé à un système de déshumidification permet, sans chauffage, une utilisation toute l’année, tout en évitant les risques de condensation.

Les premiers chiffrages permettront alors aux élus de décider s’il faut oui ou non rénover la salle existante ou envisager un nouvel équipement capable d’accueillir dans une réflexion urbaine le développement de la commune.